Retour

Prendre soin de l’humain dans la santé : face à la crise du Covid-19, la Fondation nehs Dominique Bénéteau renforce son engagement

La Fondation nehs constitue un fonds d’urgence et de reconstruction pour les porteurs de projets qu’elle accompagne.

Team teamwork business join hand together concept, Power of volunteer charity work, Stack of people hand

Dans le prolongement des initiatives portées par le groupe nehs, la Fondation nehs Dominique Bénéteau s’adapte et se mobilise pour être aux côtés des porteurs de projets qu’elle accompagne, faisant preuve d’inventivité et de résilience pour trouver des solutions, seuls ou en s’alliant à d’autres structures, afin de répondre aux besoins de leurs bénéficiaires.

Un fonds d’urgence et de reconstruction pour soutenir nos porteurs de projets

Nos grand partenaires et lauréats de l’appels à projets 2019 agissent pour prendre soin de l’humain dans la santé, garantissant des soins accessibles sur tout le territoire, développant une culture préventive de la santé et permettant un parcours de soin mieux vécu par tous, particulièrement pour les plus vulnérables.

Parce que la collaboration et la coopération entre les patients professionnels du soin, aidants et proches sont plus que jamais nécessaires pour faire face à cette pandémie, la Fondation a décidé de prendre des mesures exceptionnelles en constituant un fonds d’urgence et de reconstruction pour tous les porteurs de projets qu’elle accompagne déjà, présents sur le terrain, dans les établissements de santé, les centres d’accueil, à domicile et dans la rue.

Doté de 500 000 euros, ce fonds a deux objectifs : aider les porteurs de projets que nous soutenons à affronter les urgences rencontrées aujourd’hui et faciliter leur reconstruction demain.

Dès le début de la crise, nous les avons contactés pour comprendre leurs enjeux. Ils nous ont fait part pour certains de besoins immédiats de terrain pour assurer la continuité et/ou le renforcement de leurs actions auprès de leurs publics bénéficiaires : manque de masques et de gels, diminution des équipes salariées et bénévoles, fermetures des centres d’accueil, difficultés à trouver des nuitées d’hôtels afin de mettre à l’abri les personnes les plus vulnérables…. Pour d’autres, des problématiques structurelles sont à craindre dues à des retards de versements de dotations ou des reports d’appels à projets, affectant leur viabilité économique.

Depuis le 3 avril dernier, chacun d’entre eux peut solliciter une demande d’aide au fonds d’urgence et de reconstruction, explicitant les actions menées et les besoins associés. Ces demandes font ensuite l’objet d’une instruction par l’équipe opérationnelle et, le cas échéant, par le Conseil d’administration à travers une procédure simplifiée : afin de rendre la prise de décision plus souple et rapide, quatre administrateurs se sont désignés pour étudier les dossiers au fur et à mesure. L’équipe prépare ensuite un avenant à la convention existante, qui, une fois signé, permet d’envoyer les fonds nécessaires au plus vite.

Comme les porteurs de projets que nous soutenons envers leurs bénéficiaires, nous sommes dans une logique « d’aller vers » pour rassurer, informer et faire ensemble : nous essayons d’être en permanence à l’écoute et d’ajuster notre accompagnement en fonction de leurs besoins. Ils savent mieux que personne comment répondre aux problématiques du terrain et à l’urgence de la situation.
Philippe Denormandie
Délégué Général de la Fondation nehs Dominique Bénéteau

A ce jour, le fonds soutient les actions d’urgence et de reconstruction suivantes :

ADSF : pour poursuivre la prise en charge de la santé des femmes en situation de grande exclusion, la Fondation participe à couvrir les besoins pour maintenir les maraudes, l’accueil et l’accompagnement des femmes, leur mise à l’abri dans des hôtels sociaux, et la distribution de kits d’hygiène tout le mois de juillet. Plus d’informations sur leurs actions ici

Médecins du Monde: pour faciliter l’accès à l’information, la prévention, la mise à l’abri, la prise en charge médicale des personnes les plus précaires, la Fondation soutient la mise en place d’un plan d’urgence renforçant les missions d’aller vers, le transport des personnes vers les centres d’hébergement et le SAMU, et la réalisation d‘outils de prévention adaptés en mars-avril-mai. Plus d’informations sur leurs actions ici

Art dans la Cité : pour sécuriser la structure et permettre l’accès au dispositif Illuminart à distance, la Fondation participe à couvrir les besoins financiers, dus aux retards de versements ou d’instruction de demandes de subventions entraînant des difficultés de trésorerie, en juillet et août. Plus d’informations sur leurs actions ici

Aux Captifs, la libération: pour accompagner au mieux les personnes en situation de rue et dépendantes à l’alcool selon le principe de Réduction des Risques, la Fondation soutient l’achat de produits et de nourriture soulageant le manque, protégeant les personnes et leur entourage des risques d’un sevrage sévère et subi pendant cette période de confinement en avril et mai. Plus d’informations sur leurs actions ici

Groupe Hospitalier Paris Saclay : pour faciliter la vie des professionnels de santé en première ligne face à la crise, la Fondation soutient la démultiplication des capacités de production du Fablab Héphaïstos, permettant la création et l’impression 3D d’objets répondant aux besoins urgents des services hospitaliers sur tout le territoire français (masques, surblouses, visières, kits de retour à domicile pour les patients Covid-19,…). Plus d’informations sur leurs actions ici

Ikambere: pour préserver et intensifier l’accompagnement des femmes en situation de grande précarité vivant avec le VIH, la Fondation participe à couvrir les besoins permettant la coordination de l’action, le soutien moral et l’éducation thérapeutique des femmes accompagnées, leur mise à l’abri dans des hôtels sociaux et des appartements passerelles, ainsi que la livraison d’aides alimentaires en avril et mai. Plus d’informations sur leurs actions ici

Planning Familial d’Indre-et-Loire : pour sécuriser la structure et garantir la continuité de l’accueil et l’accompagnement des personnes rencontrant des problématiques de santé sexuelle et vie affective, de violences, ou d’accès aux droits, la Fondation participe à couvrir les besoins financiers, dus aux retards de versements ou d’instruction de demandes de subventions entraînant des difficultés de trésorerie, en avril, mai et juin. Plus d’informations sur leurs actions ici

Réseau Osmose: pour permettre la continuité des soins des personnes touchées par le cancer et/ou âgées de plus de 60 ans en situation de dépendance, la Fondation soutient la création d’un recueil des ressources disponibles sur le département 92 pour faciliter l’organisation et la coordination des professionnels de santé du territoire, ainsi que le renforcement de l’astreinte téléphonique soins palliatifs spécifique Covid-19 assurée par des médecins spécialisés. Plus d’informations sur leurs actions ici

Sauvegarde du Nord: pour favoriser l’accès à la santé des familles vivant en squats et bidonvilles dans la métropole lilloise, la Fondation participe au déploiement d’une équipe-mobile via un bus médicalisé en avril, mai et juin. Plus d’informations sur leurs actions ici

Le soutien de la Fondation nehs nous encourage dans la prise d’initiative et la mise en place de projet tel que celui-là et cela très important pour nous, association, de pouvoir garder ce droit d’initiative qui nous est cher pour répondre au plus proche des besoins des personnes vulnérables.
Noémie Vandecasteele
Chargée de mécénat au sein de la Sauvegarde du Nord

Une nouvelle date de clôture pour notre appel à projets 2020

Afin d’offrir davantage de temps aux structures souhaitant candidater, nous avons pris la décision de repousser la date de clôture de l’appel à projets 2020.

Il sera ouvert jusqu’au 5 juin 2020.

 

Désolé il n'y pas encore d'actualité liée à ce projet