Retour

Les Transmetteurs s’engagent pour la formation des accompagnant(e)s à domicile de personnes âgées

L’association Les Transmetteurs a créé la formation « Accompagnant à domicile de personnes à fragilités multiples » pour professionnaliser le métier et le valoriser, tout en s’appuyant sur des marraines bénévoles, retraitées des domaines de la santé, de l’éducation et du social.

 

L’association Les Transmetteurs, créée en 2005 par le Docteur Xavier Emmanuelli et le Docteur Suzanne Tartière, tous deux urgentistes et respectivement Président et Secrétaire générale de l’association, rassemble d’anciens professionnels du médico-social et de l’éducation. Elle s’est donnée deux missions : le renfort, par un appui aux structures médicales en tension ou lors de crise, et la transmission, par la création de formations à destination de professionnels et futurs professionnels du médico-social mais aussi du grand public. C’est dans le cadre de cette seconde mission qu’elle a décidé en 2017 d’expérimenter une formation certifiante destinée aux professionnels de terrain pas ou peu qualifiés dans le champ de l’accompagnement à domicile des personnes âgées à fragilités multiples.

Qu’on l’appelle aide médico-psychologique, aide à domicile ou encore auxiliaire de vie, l’association a choisi d’aborder ce métier humain globalement, dans toute sa dimension médico-psycho-sociale. Car ce rôle, complexe, ne se résume pas à une assistance technique, que ce soit pour la toilette, les repas, les déplacements… Il s’agit de soutenir, de soulager, de faire avec, de préserver au maximum l’autonomie . Il s’agit surtout de prendre en compte les spécificités de chaque personne – qu’elles soient liées à la maladie, à l’âge, au handicap, à l’histoire de vie – pour lui prodiguer une aide et un accompagnement qui contribuent à son bien-être et à sa sécurité. Or, dans ce secteur, « il existe des formations diplômantes mais un salarié sur quatre n’est pas formé, explique Stéphanie Kirmiz, ingénieure pédagogique et responsable du pôle Pédagogie et Formation chez Les Transmetteurs. Beaucoup n’ont que des formations très courtes sur des thématiques précises, par exemple sur la maladie d’Alzheimer. Pourtant, on estime à 1 550 000 le nombre de personnes qui seront en perte d’autonomie en 2025 et de plus en plus de personnes veulent vieillir à domicile, c’est donc un métier en expansion. Le problème, c’est que ce métier est difficile, même physiquement, et qu’il n’est pas ou mal reconnu. »

Le rôle de marraine est de faire le lien entre les étudiant(e)s et l’équipe pédagogique et de les accompagner en fonction de leurs besoins. Avec Marie, qui a été ma seconde filleule, j’étais davantage dans l’échange que dans le soutien, nous parlions beaucoup.
Isabelle Castano,
sophrologue et marraine chez les Transmetteurs

“Ce qui m’a plu le plus c’est la diversité des professionnels intervenants”

Avec 420 heures de formation réparties sur 12 semaines, au sein de l’Université de Paris (site Pajol), le programme pédagogique conçu par Les Transmetteurs est centré sur le développement des compétences relationnelles nécessaires à l’accompagnement de personnes fragiles. Les cours combinent des savoirs médico-psycho-sociaux et s’appuient sur des pédagogies actives (ateliers pratiques, simulations, échanges de pratiques) et des ressources numériques. Un suivi individualisé est également mis en œuvre et réalisé par des marraines, anciennes professionnelles du secteur sanitaire ou médico-social et bénévoles de l’association. La formation, désormais inscrite dans l’offre qualifiante de l’Université de Paris, compte aujourd’hui quatre promotions. L’objectif est non seulement de renforcer les compétences des étudiant(e)s mais aussi de les rendre capables de transmettre, en situation de travail, leurs savoirs et savoir-faire aux nouveaux professionnels non formés et non expérimentés.

Les marraines échangent avec les étudiants
Les marraines échangent avec les étudiants

Marie, issue de la première promotion, témoigne : “J’ai travaillé dans des Ephad ou encore des foyers d’accueil et je m’étais formée sur le tas et au fil des formations continues. Je travaille chez Auxi’life et mon ancienne directrice m’a parlé de la formation des Transmetteurs pour valider mes connaissances et parce qu’elle voulait soutenir le projet. Ce qui m’a plu le plus c’est la diversité des professionnels intervenants, qu’ils soient gériatre, musico-thérapeute, psychologue, ergothérapeute, nutritionniste, médecin, psychiatre… C’est une formation globale. Aujourd’hui, je suis responsable de secteur pour les personnes âgées et personnes handicapées. Je m’occupe des plannings, des projets individuels de prise en charge des bénéficiaires mais je fais aussi toujours les suivis avec intervenants et bénéficiaires ainsi que des interventions d’urgence. Je me sers de mes cours pour transmettre ce que j’ai appris.

 

“Notre but, pour les personnes qu’elles accompagnent, c’est d’ajouter de la vie aux années”

Isabelle Castano, sophrologue et marraine de Marie, acquiesce : “La formation des Transmetteurs est riche des compétences de ses intervenants. Je suis le projet depuis le début et je l’ai vu évoluer. La formation a gardé le cœur de ce que souhaitait Xavier Emmanuelli, à savoir la qualité de la relation à l’autre. Le rôle de marraine est de faire le lien entre les étudiant(e)s et l’équipe pédagogique et de les accompagner en fonction de leurs besoins. Avec Marie, qui a été ma seconde filleule, j’étais davantage dans l’échange que dans le soutien, nous parlions beaucoup. Elle m’a offert un cadeau merveilleux : celui d’évoluer.

En utilisant une approche holistique pour former les accompagnants à domicile et en travaillant sur l’humain, notamment en abordant les représentations de la vieillesse, Les Transmetteurs les arment pour mieux contribuer à la prévention de la perte d’autonomie, à la détection des signes de fragilité, à une meilleure communication…  Pour Stéphanie Kirmiz : “Notre rôle est de former nos étudiant(e)s mais aussi de les rendre forts, de leur donner une légitimité et de la confiance. Notre but, pour les personnes qu’elles accompagnent, c’est d’ajouter de la vie aux années.”

Une promotion de la formation des Transmetteurs
Une promotion de la formation des Transmetteurs

 

* Fondateur du SAMU Social, Co-fondateur de Médecins Sans Frontières, Président du Samusocial International, ancien secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé de l’Action Humanitaire d’urgence.

** Médecin anesthésiste-réanimateur régulateur SAMU de Paris, ancienne Directrice Médicale du Samu Social de Paris, actuellement Directrice Médicale du Samusocial International.

 

Pourquoi nous soutenons le projet des Transmetteurs ?  

Cette formation participe à la reconnaissance des métiers du vieillissement comme maillons essentiels de la santé des personnes âgées vulnérables. Par son approche holistique, elle permet de replacer l’humain au cœur de la relation entre l’accompagnant à domicile et la personne accompagnée. Elle utilise par ailleurs l’expérience des marraines bénévoles de l’association pour créer du lien et individualiser le suivi des étudiant(e)s. Découvrez en plus sur le projet ici.