Retour

Accompagnement des enfants isolés hospitalisés en France

La Chaîne de l’Espoir accompagne des enfants qui sont hospitalisés et se trouvent sans famille à leur côté, ou dont les parents sont insuffisamment présents.amment présents.


Par La Chaîne de l’Espoir

Les bénéficiaires

Ce programme s’adresse à des enfants âgés de quelques semaines à 18 ans, souvent atteints de pathologies graves et dont la durée d’hospitalisation peut durer des mois, voire des années. Certains se retrouvent sans famille pour les soutenir ou avec des parents trop peu présents pour des raisons très variées :

  • éloignement géographique des parents rencontrant parfois des difficultés financières ou administratives ;
  • parents insuffisamment présents, devant s’occuper d’une fratrie nombreuse, confrontés à des difficultés psycho-sociales ou épuisés par la maladie de l’enfant;
  • enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance, soit par « défaillance des parents », soit par ordonnance de placement provisoire, soit parce que l’enfant est un mineur non accompagné.

Pour tous ces enfants, l’accompagnement est une mission d’urgence, notamment pour les nourrissons qui pourraient, en l’absence régulière de parent, présenter à long terme des troubles du comportement liés à une carence affective.

Pour répondre à cette problématique, un programme d’accompagnement a été créé en 1988 par Médecins du Monde, repris et porté depuis 2019 par La Chaîne de l’Espoir.

Le projet

Développé dans 5 hôpitaux et 8 établissements de santé partenaires en région parisienne et sur l’Île de la Réunion (fondations, instituts et cliniques), le programme d’accompagnement de La Chaîne de l’Espoir concerne chaque année plus d’une centaine d’enfants isolés dans le cadre de leur hospitalisation. Près de la moitié d’entre eux ont moins de 3 ans.

Concrètement, pour chaque enfant, un bénévole est présent tout au long du parcours de santé à l’hôpital ou dans un centre de soins de suite. En accord avec les médecins, le bénévole accompagnant rend visite à l’enfant trois fois par semaine dont une fois le week-end. Il est à la fois un confident, un adulte bienveillant qui écoute sans jugement et n’est pas dans un rôle médical. Sa présence régulière et attentive permet de prévenir ou d’atténuer certains troubles psychologiques, psychiques ou du développement, liés aux carences affectives. La relation entre l’enfant et le bénévole est rythmée par le jeu, la lecture ou la participation à des activités organisées par la structure d’accueil.

Le bénévole contribue également à maintenir, voire restaurer, le lien entre l’enfant et sa famille. Il prépare l’enfant à sa sortie et au retour dans sa famille. Sa présence permet parfois aux parents de se sentir moins seuls face à la maladie et de se réinvestir auprès de leur enfant.

Déclenché sur demande de l’hôpital, des personnels soignants, éducateurs, assistantes sociales, psychologues, médecin référent ou des parents auprès des services médico-sociaux, l’accompagnement est toujours coordonné avec les soignants. Par ailleurs, chaque enfant est suivi par un seul et même bénévole tout au long du parcours. Ces bénévoles sont formés et bénéficient d’un suivi psychologique grâce à des groupes de parole.

 

La structure

Fondée en 1994, La Chaîne de l’Espoir est un acteur international de santé dont la mission principale est de sauver des enfants en leur donnant accès à des soins médicaux et chirurgicaux. Elle intervient localement dans trente pays en construisant des structures hospitalières et en formant les équipes médicales, et organise également le transfert d’enfants en France lorsque ceux-ci ne peuvent se faire soigner dans leur pays.

Ses bénéficiaires sont à la fois les enfants des pays en développement en attente de soins médicaux et chirurgicaux, les enfants hospitalisés en France et indirectement, les familles et communautés des enfants ainsi que le personnel chirurgical, médical et paramédical des pays d’intervention.

L’association compte plus de 700 bénévoles.

Le lien individuel qui s’établit avec la bénévole est souvent inédit pour ces enfants. Les enfants peuvent compter sur la bénévole qui les suit et ça, ils le comprennent très vite. Grâce à ce dispositif, ils reprennent confiance en l’adulte. Et la confiance, cela vous rebooste un petit être humain !
Joëlle De Roux
Directrice
Fondation Paul Parquet

Ce qui nous a convaincus

  • Le lien humain incarné par ces bénévoles, permettant de :
    • Donner de l’attention et de l’affection aux enfants ;
    • Maintenir une communication entre enfants et familles ;
    • Soulager les soignants en fluidifiant les échanges, et en les rassurant qu’une écoute et un accompagnement sont prodigués.
  • La formation de grande qualité des bénévoles, accompagnés et outillés tout au long de leur mission, et bénéficiant d’un suivi psychologique.
  • La co-construction de l’accompagnement avec les services hospitaliers.

Idées clés

Domaines d'action

Parcours de soin

Durée du soutien

2019 - 2020

Lieux

3 hôpitaux à Paris (Necker, Trousseau et Robert Debré) 

8 établissements (fondations, instituts et cliniques) en Île-de-France 

2 hôpitaux à Saint-Denis de la Réunion

Chiffres clés

2 800 enfants accompagnés depuis la création du programme en 1988
124 accompagnements d'enfants en 2019
13 établissements accompagnés en 2019
11 000 heures de bénévolat en 2019