Retour

Espace d’accueil et d’accompagnement des migrants vivant avec le VIH (La Maison Source)

L’association La Plage a créé un lieu d’accompagnement destiné aux personnes migrantes vivant avec le VIH afin de les accompagner dans leur parcours de soin, favoriser leur adhésion aux traitements et les sensibiliser à l’importance des règles hygiéno-diététiques dans l’objectif d’une autonomisation.


Par La Plage
Foot entre usagers et soignants

Les bénéficiaires

La Seine-Saint-Denis, département métropolitain le plus pauvre et celui hébergeant la proportion de personnes d’origine étrangère la plus élevée, est aussi le deuxième le plus touché par le VIH. Dans ce département, les migrants originaires d’Afrique subsaharienne sont les premiers concernés par la maladie. Souvent logés dans des conditions précaires, exclus du cercle familial, professionnel et/ou social à l’annonce de la séropositivité, ils peuvent être très isolés et rencontrer de nombreuses difficultés psychosociales. Ces difficultés concernent tout particulièrement les primo-arrivants, notamment ceux infectés depuis leur arrivée en France, et les personnes récemment diagnostiquées pour leur VIH.

Les vulnérabilités socio-économiques, administratives et affectives importantes et la stigmatisation liée à la maladie les éloignent du système de soin et rendent parfois difficile leur adhésion à un traitement antirétroviral contre le VIH. Chez ces patients migrants, il est très compliqué de gérer une maladie devenue aujourd’hui une pathologie chronique, nécessitant un traitement quotidien à vie et un suivi régulier et pluriprofessionnel. Par ailleurs, ils souffrent souvent d’une alimentation inadaptée à leur état de santé ainsi que d’une sédentarité liée notamment aux difficultés d’accès à une pratique sportive.

Pourtant, avec les traitements antirétroviraux l’espérance de vie des personnes vivant avec le VIH s’est améliorée et les problématiques de prise en charge ont changé. Ainsi, les facteurs de risques cardiovasculaires et l’amélioration des règles hygiéno-diététiques sont devenus des enjeux majeurs.

Le projet

Thérapie par lart
Thérapie par lart

L’association La Plage a créé à Bobigny, à proximité de l’hôpital Avicenne, cet espace d’accueil et d’accompagnement dénommé “La Maison Source”, destiné aux personnes vivant avec le VIH. Ce lieu démédicalisé, hors les murs de l’hôpital, offre un accompagnement qui s’inscrit dans le parcours de soin du patient, dans la phase de renforcement de compétences acquises avec le programme d’éducation thérapeutique débuté dans le service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital. L’association y promeut également les règles hygiéno-diététiques, la pratique d’activités physiques régulières et valorise l’image du corps des patients. Grâce au partenariat entre l’association et l’hôpital Avicenne, l’accompagnement proposé et les messages qui sont passés aux usagers sont validés par l’équipe médicale du service des maladies infectieuses et tropicales et sont donc conformes aux recommandations de prise en soin.

Une médiatrice en santé évalue dans un premier temps le besoin des patients (logement, démarches administratives, alimentation, difficultés d’acceptation de la maladie…) afin de mettre en place les orientations nécessaires auprès des différents partenaires de l’association. Au quotidien, un repas culturellement adapté est préparé par la médiatrice ou des bénéficiaires bénévoles. Au-delà de leur convivialité, ces repas – élaborés par la médiatrice et validés par une diététicienne – permettent de sensibiliser les personnes accompagnées aux comportements nutritionnels favorables à leur santé. 

Diverses activités sont par ailleurs organisées : groupes de paroles sur des thématiques variant en fonction des besoins des participants, journées thématiques (socio-esthétiques, activités physiques ….), activités sportives collectives (piscine, marche, foot, gym douce), sophrologie, sorties organisées deux fois l’an dans le cadre d’un partenariat avec le Musée du Louvre… Les bénéficiaires ont également accès individuellement à une consultation diététique et une consultation d’osthéopathie.

Séance de gym et relaxation pour les bénéficiaires
Séance de gym et relaxation pour les bénéficiaires

Ce dispositif, complémentaire du suivi hospitalier, permet ainsi de soutenir les migrants vivant avec le VIH dans leurs différentes démarches, de faciliter leur suivi thérapeutique, de créer du lien, de transmettre les comportements positifs et les conduites préventives en matière l’alimentation, de dépister et de prendre en charge rapidement les cas de surpoids, obésité, dyslipidémies, hypertension et diabète…L’objectif est de renforcer les compétences psycho-sociales et rendre le plus autonome possible les usagers de La Maison Source de façon à ce que, à terme, ils n’aient plus besoin de cette aide.

L’association 

Créée en 1990, l’association La Plage vient en aide aux malades lors de leur passage à l’hôpital Avicenne de Bobigny. Elle améliore leur confort et organise des activités d’animation visant une meilleure acceptation par ces derniers de leurs problèmes de santé et de leur traitement. Elle favorise par ailleurs l’ouverture de l’hôpital vers l’extérieur. 

Du fait de sa situation géographique, elle conduit ses actions principalement en direction de migrants de pays d’Afrique subsaharienne, certains ayant subi des violences physiques et/ou sexuelles.
Dans le cadre de ses missions, l’association promeut des activités de recherche et participe à des activités de formation pour tout public dans le domaine des maladies infectieuses tropicales. 

Quand j’arrive à La Plage, je dépose tous mes problèmes. Je sais qu’ici je peux « en » parler sans crainte d’être jugée. Je peux aussi discuter avec l’équipe de certains sujets difficiles comme la sexualité et comment bien manger. Le combat contre la maladie, c’est moi qui le gagne.
Une bénéficiaire

Ce qui nous a convaincus

  • Un dispositif d’accompagnement co-construit entre patients et soignants, dans une logique d’aller vers les populations en situation de vulnérabilité et de précarité
  • Une démarche de suivi et d’évaluation régulière et poussée pour prouver l’intérêt de la prise en charge globale associant diététique, promotion de l’activité physique et de l’image du corps, clés pour améliorer l’état de santé des personnes atteintes de VIH

Idées clés

Domaines d'action

Accès à la santé

Parcours de soin

Prévention

Durée du soutien

2020-2021

Lieux

Bobigny (93)

Chiffres clés

292 passages mensuels en moyenne (2018)
269 repas servis mensuellement en moyenne (2018)
700 personnes accompagnées depuis 2007
+30 nouveaux bénéficiaires par an

Désolé il n'y pas encore d'actualité liée à ce projet