Retour

Programme de médiation en santé en zones rurales et péri-urbaines

Médecins du Monde facilite l’accès aux droits, à la prévention et aux soins des personnes les plus vulnérables et contribue à l’amélioration de l’accueil et de l’insertion de ces personnes dans le système de santé.


Par Médecins du Monde
Grand partenaire

Les bénéficiaires

En France, pour les plus fragiles, les obstacles à l’accès aux droits, aux systèmes de prévention et aux soins ont des origines diverses : isolement géographique, familial ou social, pratiques à risques, précarité, méconnaissance du système de santé, difficultés liées à la barrière de la langue française ou du numérique…

Médecins du Monde constate par ailleurs une augmentation continue des inégalités d’accès aux soins, dans les villes comme dans les campagnes, où elles sont particulièrement accentuées par une répartition disparate de l’offre de soins, par un maillage moins dense des services publics et par la diminution des réseaux de transport en commun contribuant à l’isolement des populations en difficulté.

Au regard de ce constat, l’association a développé un programme de médiation en santé pour accompagner les personnes qui rencontrent des difficultés d’accès aux soins et créer le lien avec les professionnels de santé et les acteurs sociaux.

Le projet

Crédit : Jean-Philippe Huguet

La médiation en santé repose sur l’intervention d’une tierce personne, le médiateur, qui joue un rôle d’interface temporaire entre le patient et les professionnels de santé. Outil d’autonomisation et de lutte contre les inégalités d’accès à la santé, elle vise à faciliter la capacité des personnes en difficulté à prendre en charge leur santé. La médiation en santé repose sur deux principes fondateurs :

  • l’ « aller vers » qui consiste à provoquer une rencontre de proximité, avec des intervenants mobiles, se déplaçant physiquement « hors les murs » vers les lieux fréquentés par les personnes ciblées, mais aussi vers les institutions et structures de santé ;
  • le « faire avec » pour que la démarche s’effectue avec la personne rencontrée et non à sa place.

L’objectif final du programme de Médecins du Monde est de tisser des liens entre les personnes en situation de précarité vivant en milieu rural et péri-urbains et les acteurs locaux pouvant répondre à leurs besoins (institutionnels, professionnels de la santé et de l’action sociale, acteurs associatifs) afin de les réintégrer dans un parcours de soins de droit commun. L’association mène ainsi un travail de fond pour s’implanter dans les territoires. Cela passe concrètement par la mise en place d’actions qui privilégient la rencontre de proximité, l’accompagnement et la sensibilisation des personnes fragiles comme des différents acteurs locaux.

Ces actions sont nombreuses :

  • Repérage et accompagnement des personnes en difficulté vers le système de santé  (permanences décentralisées, visites à domicile, participation à des événements locaux, identifications de personnes relais dans les villages, maraudes dans les zones péri-urbaines…)
  • Prévention et dépistage, avec pour axe prioritaire d’intervention la réduction des risques liés à la sexualité et/ou la consommation de produits psychoactifs : (dépistages rapides, journées de prévention, ateliers…)
  • Travail en réseau avec les acteurs médico-sociaux pour renforcer le maillage entre les dispositifs sociaux, les professionnels de santé et les autres partenaires en vue d’une prise en charge pluridisciplinaire, transversale et complète des patients
  • Contribution à la formation des professionnels de santé du territoire sur la précarité et l’accès aux soins, et rencontres régulières avec les acteurs locaux ;
  • Actions de plaidoyer alimentées notamment par le recueil de témoignages et la capitalisation de données issues du terrain.…

Le projet est aujourd’hui expérimenté dans trois territoires pilotes où l’association s’appuie sur un réseau de médiateurs, de professionnels de santé (dans des hôpitaux, les centres de santé ou d’accueil) et tous les acteurs de l’écosystème de la santé.


La structure

L’association Médecins du Monde est présente en France et dans plus de 38 pays. Créée en 1980 par des médecins, la réalisation de ses missions et son fonctionnement reposent sur l’expérience et l’expertise des professionnels de santé, tant en France qu’à l’international. Son credo : « aller là où les autres ne vont pas ».

Avec ses 355 programmes médicaux innovants et un plaidoyer basé sur des faits, l’association met les personnes exclues et leurs communautés en capacité d’accéder à la santé tout en agissant pour un accès universel aux soins.

Ses trois principales missions sont :

  • Soigner, pour donner aux populations un accès réel à la santé, dans toutes ses composantes physiques, mentales et sociales ;
  • Témoigner, en produisant de l’expertise spécifique, fruit des pratiques de terrain et des témoignages, afin de mobiliser les sociétés civiles ;
  • Accompagner le changement social, en développant le pouvoir d’agir des populations sur leur santé, en associant les bénéficiaires à la conception, à l’animation et à l’évaluation de ses programmes.

En France, l’association conduit 61 programmes : centres de soins, aides aux personnes en milieu rural, aux personnes mal-logées, accès aux soins des migrants, activité de plaidoyer…

Crédit : Olivier Papegnies
On prend le temps qui est nécessaire pour comprendre la personne et creuser pour savoir quelles sont les causes des problèmes qu’elle peut rencontrer. Pour créer la confiance rien ne vaut la rencontre physique.
Anne-Elisabeth
Médiatrice en santé

Ce qui nous a convaincus

  • Un projet qui tisse de la confiance et du lien humain dans les territoires à travers une démarche conjuguant “aller vers” et “faire avec” afin de redonner le pouvoir d’agir aux personnes éloignées du soin.
  • Des modalités d’intervention basées sur l’écoute et l’accompagnement, visant à répondre aux enjeux de recours aux soins des habitants en situation d’isolement et/ou de précarité.

Idées clés

Domaines d'action

Accès à la santé

Parcours de soin

Prévention

Durée du soutien

2019-2021

Lieux

3 territoires pilotes : Haute Vallée de l’Aude (Aude), Les Combrailles (Puy-de-Dôme) et Lille Sud (Nord)

Chiffres clés

+ de 50% des personnes rencontrées et accompagnées ont renoncé à un soin au cours des 12 derniers mois